La valeur d’une entreprise est liée à la personne du fondateur

Lorsqu’un propriétaire d’entreprise commence à penser à la relève, il veut en connaitre sa valeur. Les comptables disposent d’outils et de méthodes pour établir cette valeur, hélas cette évaluation purement comptable reflète le passé, il n’est pas possible d’établir la valeur future. Or ceux qui pourraient reprendre l’entreprise sont intéressés à cette valeur future. Ils se posent la question : « si je paie 1M$ est-ce que pourrai au cours des 5 ou 10 prochaines années faire assez de profits pour payer le fondateur, les coûts de financement et investir dans le développement ?»
Pour répondre à cette question, ils prendront en compte la réputation de l’entreprise, son branding, la valeur de la marque, ils estimeront les chances de garder les clients les plus importants, ils tiendront compte des employés : sont-ils assez compétents ? seront-ils fidèles à la nouvelle direction ? peuvent-ils s’adapter à des changements de gestion importants ? Ils chercheront à identifier des opportunités et des menaces et estimeront leurs chances de réussir. Le prix qu’ils seront prêts à payer sera guidé par cette évaluation.
Il est probable que cette autre évaluation sera très différente de la première. Dans les PME la valeur de l’entreprise est liée à la personne du fondateur. Les clients sont fidèles au fondateur en personne, l’institution financière compte sur sa signature. S’il quitte les repreneurs pourront-ils refinancer, obtenir l’allégeance des employés et des fournisseurs, pourront-ils garder les clients ?
Ce lien étroit et personnel entre l’entreprise et la personne de son fondateur est souvent la cause des succès du passé, ce peut aussi être la cause des difficultés futures.
Comment assurer une transition plus facile ?

  • Il convient de s’y prendre longtemps d’avance, de faire les choses graduellement, de transférer peu à peu la direction, le savoir, le pouvoir et la propriété, de cette façon les clients, fournisseurs et employés pourront s’habituer à la nouvelle direction. Il n’y aura pas une nouvelle direction mais une transition.
  • Il est important aussi d’avoir un plan de revalorisation. Les entreprises n’exploitent pas 100 % de leur potentiel. Un plan de revalorisation identifie des possibilités d’augmenter la valeur de l’entreprise, soit en améliorant la notoriété de la marque soit en proposant de nouveaux modes de gestion, soit en réduction des dépenses ou en augmentation du rendement de certains centres de profits.
  • Le propriétaire doit débuter la démarche alors qu’il est en pleine possession de ses moyens, il doit être en santé et ne pas être en mode « retraite ». Il doit au contraire exercer plus de leadership, développer une vision à long terme, trouver et mettre en place la nouvelle direction et avoir comme objectif premier la pérennité de l’entreprise. S’il doit graduellement se retirer des opérations, il doit jouer davantage son rôle de président : conseiller la relève, la légitimer, transmettre graduellement les relations clients mais en gardant certains liens personnels.

Trackbacks & Pings

  • La valeur d'une entreprise est liée à la personne du fondateur | Dixit International :

    […] Lorsqu’un propriétaire d’entreprise commence à penser à la relève, il veut en connaitre sa valeur. Les comptables disposent d’outils et de méthodes pour établir cette valeur, hélas cette évaluation purement comptable reflète le passé, il n’est pas possible d’établir la valeur future. Or ceux qui pourraient reprendre l’entreprise sont intéressés à cette valeur future. Ils se posent la question : « si je paie 1M$ est-ce que pourrai au cours des 5 ou 10 prochaines années faire assez de profits pour payer le fondateur, les coûts de financement et investir dans le développement ?» Lire la suite sur notre site dédié au transfert d’entreprise […]

    2 ans ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *