Le coaching de relève


Un processus de relève nécessite de 5 à 10 ans, il est essentiel de disposer d’un plan formel, d’être accompagné par un coach expérimenté et de savoir que la dimension humaine du processus est complexe, difficile et émotivement perturbante.

Certaines études affirment que près de la moitié des entreprises québécoises devraient changer de propriétaire au cours des 10 prochaines années.

En 2011, 40% des employeurs auront plus de 55 ans et 24% auront plus de 60 ans.*

Dans ce contexte, il est très important d’assurer la continuité des entreprises, le maintien des emplois et la préservation du capital familial.

Les intervenants dans un processus de relève, propriétaire de l’entreprise, repreneur, enfant, conjoint, doivent se poser de nombreuses questions, non seulement sur la façon technique de procéder aux transferts de parts et de responsabilités de l’entreprise mais sur leurs véritables désirs et motivations dans ce processus.

Malgré l’existence de très bonnes ressources sur le processus de relève, rien ne remplace une discussion approfondie, un questionnement honnête de ses motivations pour s’assurer de la pérennité de l’entreprise et de la réussite du transfert de responsabilités.

Les coachs de Dixit sont formés à ce questionnement, sensibles aux enjeux des entrepreneurs et plusieurs ont même vécu un processus de relève eux-même.

Que vous soyez dirigeant ou repreneur potentiel, contactez-nous.

Nous pouvons vous permettre de traverser cette période importante de votre vie d’entrepreneur avec sérénité et énergie.

Apprenez en plus et découvrez la méthodologie Dixit pour une relève réussie en nous contactant.

Pour en savoir plus, lire les articles sur la relève sur notre blogue.

*Source, statistiques du site Du rêve à la relève, données de 2006 extrapolées à 2011

Prise de conscience

 

Pour réussir le transfert d’entreprise, il est essentiel de prendre conscience de certaines réalités.

1. On ne rajeunit pas : À 55 ans, il n’est pas trop tôt pour entreprendre ce processus quand les affaires vont bien, que l’on est en bonne santé et que l’on a le temps (5 à 10 ans) pour réaliser ce projet. Au cours des années suivantes nous aurons moins d’énergie et de possibles problèmes de santé.

2. Les entreprises ont un cycle de vie : Inconsciemment on crée des entreprises qui ont une durée de vie d’environ 30 ans. Elles démarrent, croissent, atteignent un palier et déclinent. Pour assurer la pérennité, il est essentiel de modifier le modèle d’affaires avant le déclin.

3. Un nouveau modèle d’affaires : Pour modifier un modèle d’affaires, il faut une vision des 30 prochaines années. À 65 ans, on ne peut entreprendre un tel virage. Jamais Pierre Péladeau n’aurait lancé Québécor dans le domaine des télécommunications et jamais Joseph Armand Bombardier n’aurait fabriqué des avions. Il fallait une nouvelle génération pour modifier le modèle d’affaires.

4. Une nouvelle mission pour l’entrepreneur : Lorsqu’il entreprend le processus de relève, l’entrepreneur doit se dégager graduellement des opérations et considérer que sa principale priorité consiste à trouver et mettre en place l’équipe capable de créer un nouveau modèle d’affaires.

5. Des années de turbulences : Le transfert d’entreprise est une période d’insécurité. Il y aura des départs d’employés clés, des coûts supplémentaires, une réduction du rythme de croissance, des doutes et des hésitations, l’introduction de nouvelles façons de faire. Il est donc essentiel de commencer tôt, au moment où tout va bien et de disposer d’un plan de relève.