Le coaching de relève


Un processus de relève nécessite de 5 à 10 ans, il est essentiel de disposer d’un plan formel, d’être accompagné par un coach expérimenté et de savoir que la dimension humaine du processus est complexe, difficile et émotivement perturbante.

Certaines études affirment que près de la moitié des entreprises québécoises devraient changer de propriétaire au cours des 10 prochaines années.

En 2011, 40% des employeurs auront plus de 55 ans et 24% auront plus de 60 ans.*

Dans ce contexte, il est très important d’assurer la continuité des entreprises, le maintien des emplois et la préservation du capital familial.

Les intervenants dans un processus de relève, propriétaire de l’entreprise, repreneur, enfant, conjoint, doivent se poser de nombreuses questions, non seulement sur la façon technique de procéder aux transferts de parts et de responsabilités de l’entreprise mais sur leurs véritables désirs et motivations dans ce processus.

Malgré l’existence de très bonnes ressources sur le processus de relève, rien ne remplace une discussion approfondie, un questionnement honnête de ses motivations pour s’assurer de la pérennité de l’entreprise et de la réussite du transfert de responsabilités.

Les coachs de Dixit sont formés à ce questionnement, sensibles aux enjeux des entrepreneurs et plusieurs ont même vécu un processus de relève eux-même.

Que vous soyez dirigeant ou repreneur potentiel, contactez-nous.

Nous pouvons vous permettre de traverser cette période importante de votre vie d’entrepreneur avec sérénité et énergie.

Apprenez en plus et découvrez la méthodologie Dixit pour une relève réussie en nous contactant.

Pour en savoir plus, lire les articles sur la relève sur notre blogue.

*Source, statistiques du site Du rêve à la relève, données de 2006 extrapolées à 2011

Prise de conscience

 

Pour réussir le transfert d’entreprise, il est essentiel de prendre conscience de certaines réalités.

1. On ne rajeunit pas : À 55 ans, il n’est pas trop tôt pour entreprendre ce processus quand les affaires vont bien, que l’on est en bonne santé et que l’on a le temps (5 à 10 ans) pour réaliser ce projet. Au cours des années suivantes nous aurons moins d’énergie et de possibles problèmes de santé.

2. Les entreprises ont un cycle de vie : Inconsciemment on crée des entreprises qui ont une durée de vie d’environ 30 ans. Elles démarrent, croissent, atteignent un palier et déclinent. Pour assurer la pérennité, il est essentiel de modifier le modèle d’affaires avant le déclin.

3. Un nouveau modèle d’affaires : Pour modifier un modèle d’affaires, il faut une vision des 30 prochaines années. À 65 ans, on ne peut entreprendre un tel virage. Jamais Pierre Péladeau n’aurait lancé Québécor dans le domaine des télécommunications et jamais Joseph Armand Bombardier n’aurait fabriqué des avions. Il fallait une nouvelle génération pour modifier le modèle d’affaires.

4. Une nouvelle mission pour l’entrepreneur : Lorsqu’il entreprend le processus de relève, l’entrepreneur doit se dégager graduellement des opérations et considérer que sa principale priorité consiste à trouver et mettre en place l’équipe capable de créer un nouveau modèle d’affaires.

5. Des années de turbulences : Le transfert d’entreprise est une période d’insécurité. Il y aura des départs d’employés clés, des coûts supplémentaires, une réduction du rythme de croissance, des doutes et des hésitations, l’introduction de nouvelles façons de faire. Il est donc essentiel de commencer tôt, au moment où tout va bien et de disposer d’un plan de relève.

Votre plan de relève est-il clair?Vous posez vous toutes ou quelques-unes de ces questions?

L’objectif de cette infographie n’est pas de présenter un inventaire exhaustif des questions que se pose l’entrepreneur mais de susciter la réflexion sur quelques thèmes importants. Pour démêler cette confusion d’enjeux, nos experts sont là à vos côtés. Faites le test de relève pour voir si vous êtes bien préparé et contactez-nous pour un premier rendez-vous de diagnostic.

Nous accompagnons les dirigeants d’entreprise ou les repreneurs par la méthode du coaching pour leur permettre de réussir leur processus de relève et de sécuriser leur patrimoine.

Suite à un diagnostic que nous établirons ensemble, nous serons à même de vous faire une offre d’accompagnement et d’amener autour de la table, si besoin est, des experts sur des thématiques précises comme le juridique ou la fiscalité.

Notre intervention à pour but d’assurer la cohérence des différents intervenants dans le processus pour être sûrs que tout va dans le sens de vos choix d’entrepreneur. Nous sommes experts dans le processus de relève et nous deviendrons très vite votre meilleur allié.

N’hésitez pas à nous contacter pour établir un premier diagnostic de la situation. Il vous permettra de bien avancer dans votre réflexion et de connaître les étapes à franchir pour une relève réussie et sereine!


À quoi faut-il penser quand on envisage de reprendre une entreprise au Québec ?

Nous sommes spécialisés dans l’accompagnement de la transmission d’entreprises au Québec. La reprise d’une entreprise peut se faire par un membre de la famille, à l’interne par un ou des salarié(s) ou à l’externe, par un tiers.

Dans ce dernier cas, la complexité de la démarche est encore renforcée lorsque le repreneur est un immigrant car nous sommes alors dans un contexte interculturel.

Si vous n’êtes pas originaire du Québec, les questionnements ci-dessous vous aideront à progresser dans votre démarche.

 

Votre motivation et vos objectifs personnels

Il est important avant tout de questionner votre motivation : qu’est ce qui vous pousse à venir vous installer au Québec ? Pourquoi maintenant ? Dans quel domaine aimeriez-vous investir ?

Est-ce un projet individuel ou partagé avec votre famille ?

Être au clair sur vos motivations vous aidera à faire les bons choix et à partager votre enthousiasme avec vos proches et vos contacts sur place.

Puis vos objectifs : à quelle échéance souhaitez-vous vous implanter ? Quels changements souhaitez-vous constater suite à ce changement de vie ?

Avoir une bonne analyse de vos objectifs vous permettra de faire un plan de votre projet et de ne rien oublier.

 

Vos moyens et actions

De quels moyens financiers disposez-vous pour réaliser cette acquisition ?

Quels autres moyens avez-vous déjà mis en œuvre pour avancer dans votre projet ? : Visite exploratoire sur place, analyse des conditions d’immigration, recherche de partenaires, lectures contextuelles sur le marché ou la culture du Québec.

Quelles actions avez-vous déjà mis en œuvre pour que votre famille se prépare, elle aussi, aux changements à venir ?

Les actions que vous prenez en amont de votre arrivée ou de votre acquisition sont tout aussi importantes que celles que vous poserez sur place. Et vous pouvez commencer dès maintenant !

 

Vos partenaires

Est-ce un investissement que vous réalisez seul, en couple, avec d’autres partenaires ?

Avez-vous pris contact avec des intervenants spécialisés en immigration, en fiscalité, en légal ou en stratégie d’entreprise ?

Avez-vous questionné des entrepreneurs de la même origine que vous qui ont pris cette décision avant vous et pourraient vous faire part de leur expérience.

 

Votre projet d’affaires

Là arrive le plus gros morceau de la démarche. Au début, vous n’avez peut-être pas une vision très claire de votre projet mais petit à petit il se dessine.

Ne négligez pas de passer assez de temps sur l’analyse de vos entreprises cibles mais surtout l’analyse du marché. Ne croyez pas ce que l’on vous dit. Vérifiez, analysez, croisez les données. Votre objectif est de détecter une opportunité d’affaires viable et non pas de vous faire vendre du rêve. Faites vos devoirs et faites vous accompagner.

Et rappelez-vous : vous ne savez pas ce que vous ne savez pas…

 

Dans le cadre de votre projet d’affaires, des questions, nous en avons des centaines. Mais vous seul avez les réponses. Parlons-nous !