Il faut être un visionnaire pour prendre la relève d’une entreprise !

Voici la chronique parue dans le Journal Action PME le 10 mars 2018:

On dit souvent que les entrepreneurs sont des « têtes de cochon », ils n’écoutent pas, agissent à leur guise et prennent des décisions sur un coup de tête. C’est vrai, les entrepreneurs sont de « drôles de bibittes ». S’ils sont souvent brouillons et imprévus, ils réussissent, et ça, depuis 20 ans ou plus. Ils réussissent parce qu’ils sont des visionnaires.

Lorsqu’on parle de relève, on a souvent tendance à chercher des successeurs complémentaires, de bons gestionnaires capables d’organiser l’entreprise sur des bases solides, de mettre de l’ordre, de mettre en place des structures, de professionnaliser les finances, la production et les ressources humaines. C’est normal, et nul doute qu’une PME qui a été gérée pendant 20 ou 30 ans sur des impressions, des intuitions ou des émotions a besoin d’une phase de structuration et de rationnel.

Lire la suite sur Journal Action PME

Claude Savoie est président de Dixit Coaching, membre du Groupe Relève Québec et Mentor (Diamant) pour le réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *